22 septembre 2021
Comment paraphraser efficacement dans le travail de recherche

Comment paraphraser efficacement dans le travail de recherche

Lors de la rédaction d’un document de recherche, un chercheur devra souvent se référer à une publication précédente et résumer les résultats dans une paraphrase, c’est-à-dire transmettre les informations pertinentes de cette autre publication en utilisant ses propres mots. Pourquoi ? Parce que le fait de citer l’ensemble du passage qui nous intéresse prendra beaucoup de place et il se peut qu’il y ait beaucoup d’informations qui ne sont pas pertinentes. De plus, l’extrait original peut avoir été écrit dans un style ou une langue difficile à comprendre pour votre public cible. Voici quelques lignes directrices pour paraphraser correctement.

Éviter le plagiat

Au lieu de reformuler une partie de texte entier, il peut être possible de couper et de coller des parties sélectionnées ensemble de manière à présenter l’essence du passage tout en ayant l’air naturel. Mais ce n’est pas une paraphrase. C’est du plagiat. Si vous copiez des extraits d’une autre œuvre, vous devez citer l’auteur et mettre les parties copiées entre guillemets. C’est généralement maladroit et intrusif dans un document de recherche, c’est pourquoi la paraphrase est si utile.

Utilisez vos propres mots

Dans un extrait paraphrasé, vous devez toujours commencer par mentionner l’auteur original, puis résumer l’extrait pertinent de l’œuvre de l’auteur dans vos propres mots et dans votre propre style. Par exemple, “Dans son article de 1989, Robinson a conclu que . “Il ne devrait rien y avoir dans l’extrait paraphrasé qui ait été manifestement copié de l’original. D’ailleurs, cette technique vous permet de mieux personnaliser votre texte tout en gardant l’idée du texte. C’est donc une méthode pour réussir à obtenir un texte original. Alors, bien que les auteurs originaux doivent être reconnus pour l’essence du passage paraphrasé, ne leur accordez pas plus de crédit qu’ils ne le méritent. Si un travail antérieur vient étayer les conclusions de leur propre travail, on est tenté de surestimer le travail antérieur en disant des choses comme si les auteurs avaient “prouvé” ceci ou cela et en citant l’idée par ses propres mots.  Le mieux serait d’éviter cela.

Les étapes essentielles de la paraphrase

Une chose qu’il ne faut jamais oublier à propos du plagiat, c’est qu’il est évitable à 100 %. En fait, il est beaucoup plus facile et infiniment moins désagréable d’éviter le plagiat que de devoir faire face à une accusation de malhonnêteté académique. Compte tenu de tous les risques encourus – tant à l’école que plus tard dans votre carrière – éviter le plagiat dans votre reformulation est une habitude que vous devriez commencer à prendre dès maintenant.

La première étape pour éviter le plagiat et paraphraser correctement est d’être vraiment capable de comprendre ce que vous lisez. Si vous ne comprenez pas entièrement ce que vous lisez, vous ne pourrez pas l’expliquer avec vos propres mots. Prenez votre temps pour traiter ce que vous lisez. Et continuez à vous entraîner à paraphraser. Plus vous le ferez, plus vous vous améliorerez.

La deuxième consiste à garantir la qualité de l’explication pour une communication fluide. Il est donc important de n’utiliser que des phrases faciles à comprendre tout en maintenant le haut niveau de votre texte réécrit. Mettez-y vos talents pour un œuvre d’art unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *